.

Série de 15 dessins
encre de chine, papier canson 40x40cm

– HABITUS, Galerie Sin titulo, Mougins, France
avec
Christophe Berdaguer & Marie Péjus*,Caroline Bouissou, Elizabeth Creseveur*,Ibai Hernandorena & ECA architecture
– Conférence présentation  Musée de Salagon, rencontre d’ethnobotanique 

Sin titulo © C. Bouissou

« L’oeuvre de Caroline Bouissou, « Peijing » permet une réflexion sur la dimension de la ville, macro et micro paysage fonctionnel. Il s’agit d’un ensemble de 15 dessins jouant avec humour de la rencontre du « penjing » (pratique chinoise de la « création de paysages dans des pots ») avec la pratique les rond points tels qu’on les connaît ou «des mises en scène végétales paradoxalement incontournables ». » dossier de presse

Sin titulo © C. Bouissou

Sin titulo © C. Bouissou

Recherche associée ethnobotanique et ronds-points :

 » Il va de soi que, de même, le rond-point ne sert pas à tourner mais qu’il sert en tournant : le fonctionnement d’un dispositif est l’opération par laquelle celui-ci réalise sa fonction. Sans aucun doute pertinent, ce point de vue plus finaliste que fonctionnaliste exige pourtant d’être élargi et articulé sur les dimensions sémiotiques de l’objet et de son usage. (…) Le végétal constitue le registre ornemental le plus exploité par les décorateurs de ronds-points, en fréquente conjugaison avec divers accessoires : petites constructions, installations hydrauliques diverses, etc.. La raison de cette prédominance tient peut-être à ce qu’il s’agit d’un choix plus aisément consensuel que celui d’une œuvre d’art, ou au fait que toutes les localités ne disposent pas d’une infinité de singularités à mettre en exergue… »

Raccourcis paysagers. Ethnobotanique comparée des carrefours giratoires
Jean-Yves Durand, chercheur, Universidade do Minho, Braga, Portugal