écologie esthétique / minéraux / CONCORDANCES ANGULAIRES, SOUVENIRS
.

Installation
dimension variable projecteurs, diapos, pierres

Exposé avec le Centre d’art la Chapelle St Jacques, St Gaudens

Prélèvements effectués dans le paysage.
Aux images diapo, trouvées dans les cartons (archives familiales) sont associées des pierres ramenées de lieux s’approchant de ceux des diapos. Les images projetées épousent les formes des pierres et leurs reliefs et se fondent dans leurs détails, donnant corps au souvenir.


Chapelle St Jacques © C. Bouissou

“ Une mémoire se forge au fur et à mesure que des sensations s’imprègnent en nous ou s’im- posent dans un espace donné. Mais la mémoire est ondulatoire, fuyante et ne se résout à aucun cadre. De l’ordre du temps, elle se défie autant de l’espace qu’elle érode linéarité et pourtours, qu’elle malmène toute idée de forme même si elle ne cesse de balbutier des images. Infidèle de nature ou, pour citer le titre d’un poème de Jules Supervielle , « Oublieuse mémoire », elle s’ouvre à toutes les fables, elle est créatrice de mythes. Difficile pour un plasticien de s’emparer de l’idée de mémoire sauf à la réduire à une exploration du passé. Caroline Bouissou joue sur un tout autre registre. La mémoire est un processus de connaissance et de reconnaissance qui défigure en même temps qu’il propose une hypothèse de figuration nouvelle.”
Extrait de texte, Michel Gathier, critique d’art

 Le 22 © C. Bouissou

Le 22 © C. Bouissou